Quel avenir espérer de candidats qui ne l’évoquent dans aucunes de leurs mesures ? Comment espérer donner aux français l’envie de se projeter dans un futur proche alors qu’il n’est décrit par personne ? Comment voter pour le programme de l’un d’entre eux quand nous n’avons le droit qu’à des catalogues de mesures qui échappent à tout fil rouge les reliant ? Une vision qui les sous tendraient ? Pourquoi les candidats considèrent-ils qu’un programme n’est finalement pas si indispensable ? Pourquoi n’en est il pas un seul qui se rende compte que le vide appelle le néant et que du néant ne jaillit jamais rien ?

Cette campagne est navrante et inquiétante, mais au delà de la présidentielle, ce sont les législatives qui nous promettent le pire, car cette année le pire est notre futur le plus plausible et l’incertitude notre lot prévisible.

Nous allons avoir un combat de nains lundi soir lors du débat sur TF1. Nains dont la parole et l’audience sont inversement proportionnelles à leur réflexion sur l’avenir de la France. A votre place je prendrai l’option de voir le replay de The Voice, au moins vous aurez des voix utiles.