PS veut faire gagner le FN

La gauche aime le FN. C’est une vieille histoire qui a commencé avec Mitterrand. « The boss » qui était certainement intellectuellement impressionnant, en Machiavel politique du 20ème siècle, mais lamentable du point de vue des conséquences irresponsables qu’il assumait totalement. Comme tout homme qui a compris que seuls les cyniques réussissaient dans ce milieu. Le FN avait été érigé en arme anti retour de la droite, au risque de faire monter ce petit acteur bien ancré dans son rôle de minable contestataire raciste et nationaliste, au rang de parti reconnu.

Bien mal lui en a pris, puisque c’était quelque temps après le FN qui déclassait le PS pour offrir à Chirac une élection à 80%. Dont il ne fit rien, mais cela est une autre histoire.

Nous ne sommes pas là dans l’étude de la préhistoire et l’éloignement temporel, ou l’aspect flou que le temps peut donner à la réalité, ne peut pas expliquer l’aveuglement de ceux qui, à gauche, oeuvrent dans l’ombre pour « dessouder » le soldat Fillon. Au risque de donner la victoire au même FN, qui a depuis quitté le strapontin de la 3ème classe politique pour devenir un vainqueur potentiel, instrument d’expression de la colère du peuple de France contre un système qu’il estime pourri et incompétent. On pourrait croire que l’intérêt supérieur de la France consisterait à unir les bonnes volontés pour éviter à notre pays un parti qui ferait encore pire que les autres. Mais le cynisme est allié cette fois à l’aveuglement et la volonté de nuire.